TEMOIGNAGE DE L'ENFER

Temoignage de l'enfer

L’ENFER

Témoignage des 7 Jeunes Colombiens N°1

Chers amis, nous voulons partager avec vous cet autre témoignage de l’Enfer, reçu du Seigneur Jésus-Christ par sept jeunes Colombiens. C’est un témoignage très édifiant, qui ne vous laissera pas indifférents. Il est en cinq parties. Les 4 premières constituent le témoignage proprement dit, et la 5ème partie est un appel à la repentance. Veuillez lire toutes les cinq parties. Faites aussi l’effort de le partager autour de vous, afin d’avertir le maximum de personnes. Que Dieu vous bénisse!

 Témoignage

(Luc16:19) Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie. Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d'ulcères, et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche; et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères. Le pauvre mourut et il fut porté par les anges dans le sein d'Abraham. Le riche mourut aussi et il fut enseveli. Dans le séjour des morts, il leva les yeux; et, tandis qu'il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein. Il s'écria: Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu'il trempe le bout de son doigt dans l'eau et qu'il me rafraîchisse la langue; car je souffre cruellement dans cette flamme. Abraham répondit: Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et que Lazare a eu les maux pendant la sienne; maintenant il est ici consolé et toi tu souffres. D'ailleurs, il y a entre nous et vous un grand abîme, afin que ceux qui voudraient passer d'ici vers vous, ou de là vers nous, ne puissent le faire.

La Bible, la Parole de Dieu, est très claire au sujet du Ciel et de l'Enfer. Dans le verset que nous venons de lire, Le Seigneur nous parle de deux endroits: Le Ciel et l’Enfer; la condamnation et le Salut. Il n'y a aucun endroit intermédiaire. Le purgatoire n'existe pas. Les limbes, cet endroit où l'homme va après son départ de la terre en attendant d'aller dans les Cieux, n'existent pas non plus. La Bible est très claire à ce propos.

Dieu nous a donné une révélation qui va changer la trajectoire de nos vies. Nous venons à peine de commencer à connaître Dieu et Sa Parole. Nous sommes sept adolescents à qui Dieu a accordé le privilège et la grande responsabilité de partager ces révélations avec le monde.

Tout a commencé aux alentours de 10 heures du matin. Nous étions en train de prier et de nous préparer pour aller à un pique-nique qui devait avoir lieu plus tard dans la journée. Soudainement, autour de 10 heures du matin, une puissante lumière blanche s'est mise à briller à l'une des fenêtres. Lorsque la lumière est apparue, chacun de nous s'est mis à prier en langues et fut baptisé du Saint-Esprit.

A ce moment, nous étions tous dans l'étonnement et fascinés par ce que nous voyions. Cette lumière glorieuse illuminait la pièce complètement. Cette lumière était beaucoup plus forte que la lumière du soleil. Au milieu de cette splendeur, nous pouvions voir une foule d'anges vêtus de blancs. Ces anges étaient d'une apparence superbe, si grands et si beaux à la fois.

Au milieu de tous ces anges, nous avons vu quelque chose d'incroyable --le visage d'un Homme--. Cette image était celle d'un être spécial, un homme vêtu d'une longue robe sous un manteau très blanc. Ses cheveux étaient comme des fils d'or. Nous ne pouvions pas voir son visage car il brillait trop. Cependant, nous avons vu qu'Il portait une ceinture dorée autour de Sa poitrine. Il y était écrit, en lettres dorées: “Roi des rois, Seigneur des seigneurs.” Il portait des sandales d'or pur à ses pieds et Sa beauté était sans égale. Lorsque nous avons vu la présence de cet Homme, chacun de nous est tombé sur les genoux.

Puis nous avons commencé à entendre Sa voix. C'était si spécial et merveilleux, chaque mot transperçait notre coeur comme une épée à deux tranchants, exactement comme c'est écrit dans La Parole de Dieu (Hébreux 4:12). Il s'adressait à nous d'une manière simple mais très puissante. Nous l'avons clairement entendu nous dire: "Mes petits enfants, ne soyez pas effrayés, je suis Jésus de Nazareth, et je vous ai visités pour vous montrer un mystère que vous pourrez raconter aux villes, aux nations, aux églises et dans chaque endroit. Où je vous dirai d'aller, vous irez et où je vous dirai de ne pas aller, vous n'irez pas"

La Sainte Bible, La parole de Dieu, dit dans Joël 2:28 “Après cela, je répandrai mon esprit sur toute chair; vos fils et vos filles prophétiseront, vos vieillards auront des songes, et vos jeunes gens des visions”. Ce sont les temps que Dieu prépare pour tout le monde.

Puis, quelque chose d'étrange est survenue. Une roche est apparue dans le milieu de la pièce et le Seigneur qui était avec nous, nous a fait asseoir sur la roche. La roche était à environ 20 cm (8 pouces) du sol et un énorme trou est apparu au milieu du plancher. C'était une cave énorme, noire et terrifiante. Puis bientôt, nous sommes tombés de la roche et sommes descendus à travers cette cave dans le plancher. Tout était très noir et nous étions conduits au centre de la terre.

Pendant que nous nous trouvions dans cette lugubre noirceur, nous étions effrayés! Nous étions si effrayés que nous avons dit au Seigneur, «Seigneur nous ne voulons pas aller à cet endroit! Ne nous amène pas là Seigneur! Sors-nous d'ici Seigneur!» Avec un très beau sourire et une voix remplie de compassion, le Seigneur nous a répondu: «Cette expérience est nécessaire. Vous pourrez voir et en parler aux autres.»

Nous étions dans un tunnel qui avait la forme d'une corne. Puis nous avons commencé à voir des ombres, des démons et des figures qui déambulaient d'une place à l'autre. Nous continuions toujours à descendre plus profondément. En seulement quelques secondes, nous avons ressenti un grand vide et une grande peur.

Nous sommes finalement arrivés près de quelques cavernes et près d'horribles portes. Ça ressemblait à un labyrinthe. Nous ne voulions pas aller à l'intérieur. Nous percevions aussi une odeur horrible et une chaleur étouffante. Une fois entré là, nous avons vu des choses terribles, des images effrayantes. La totalité de l'endroit était engloutie sous les flammes et les corps de millions de personnes se trouvaient au milieu d'elles. Ils souffraient une grande tourmente. Cette vision était si horrifiante. Nous ne voulions pas voir ce qui nous était montré.

L'endroit était divisé en différentes sections de châtiments et de souffrances. L'une des premières sections que le Seigneur nous a permis de voir était «La vallée des Chaudrons». C'est le nom que nous lui avons donné. Il y avait des millions de chaudrons incrustés au sol; chacun était bouillant de lave. Il y avait, dans chaque chaudron, l'âme d'une personne venue en Enfer après sa mort.

A l'instant où ces âmes ont vu le Seigneur, elles se sont mises à crier et à hurler: «Seigneur, aie pitié de nous! Seigneur donne-moi une chance de sortir de cet endroit! Seigneur, sors-moi d'ici et je vais dire au monde que cette place existe réellement!» Mais le Seigneur ne les regardait pas. Ils étaient des millions d'hommes, de femmes et de jeunes gens dans cet endroit. Nous avons également vu des homosexuels et des ivrognes souffrir dans la tourmente. Nous voyions tous ces gens crier à cause de leurs grandes souffrances.

Nous étions sous le choc de voir à quel point leurs corps étaient détruits. Les vers entraient et sortaient de leurs bouches, de leurs oreilles et de leurs yeux désorbités. Les vers pénétraient aussi au travers de leurs corps. Cela concorde avec ce verset dans La Parole de Dieu, Esaïe 66:24. Et quand on sortira, on verra les cadavres des hommes qui se sont rebellés contre moi; Car leur ver ne mourra point et leur feu ne s'éteindra point; et ils seront pour toute chair un objet d'horreur. Aussi, dans Marc 9:44 «...où leur ver ne meurt point, et où le feu ne s'éteint point.» Nous étions tout simplement horrifiés de regarder ce que nous avions devant les yeux. Il y avait des flammes de 3 à 5 mètres (9 à 12 pieds) de haut. Et dans chaque flamme se trouvait l'âme de quelqu'un décédé, qui a atterri en Enfer.

Le Seigneur nous autorisa à regarder un homme qui se trouvait à l'intérieur de l'un des chaudrons. Il était à l'envers et la chair de son visage pendouillait en morceaux. Il restait là à regarder le Seigneur attentivement. Et puis il s'est mis à crier et à appeler Jésus. Il a dit: «Seigneur, aie pitié! Seigneur donne-moi une chance! Seigneur sors-moi de cet endroit!» Mais le Seigneur Jésus ne voulait pas le regarder. Il lui a simplement tourné le dos. Lorsque Jésus a fait cela, l'homme a commencé à le maudire et à blasphémer son nom. Cet homme était John Lennon, membre du groupe de musique satanique «Les Beatles». John Lennon était un homme qui se moquait et riait du Seigneur durant sa vie. Il disait que le christianisme allait disparaître et que Jésus-Christ serait oublié de tous. Cependant, cet homme est aujourd'hui en Enfer et Jésus-Christ est vivant! Le christianisme n'a pas disparu non plus.

Comme nous commencions à marcher sur les bords de cet endroit, les âmes étiraient leurs mains vers nous, suppliant pour de la pitié. Ils demandaient à Jésus de les sortir de là, mais le Seigneur ne voulait pas les regarder.

Puis nous avons commencé à passer à travers différentes sections. Nous sommes venus dans la section la plus terrible de l'Enfer, là où se déroulent les pires tourments; le centre de l'Enfer. La forme la plus concentrée des tourments; des tourments que l'être humain ne peut même pas exprimer. Les seules personnes qui se trouvaient dans cet endroit étaient ceux qui avaient déjà connu Jésus et La Parole de Dieu. Ils étaient jadis pasteurs, évangélistes, missionnaires et toute cette catégorie de personnes qui avaient un jour accepté Jésus et connu la vérité, mais qui vivaient une double vie.

Il y avait aussi des rétrogrades; leurs souffrances étaient mille fois pires que celles des autres. Ils criaient et suppliaient le Seigneur pour de la pitié, mais la Parole de Dieu dit, dans Hébreux 10:26-27, «Car si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, mais une attente terrible du jugement et l'ardeur d'un feu qui dévorera les rebelles

Ces gens étaient là car bien qu'ils prêchaient, jeûnaient, chantaient et élevaient leurs mains dans l'église, il en était tout autrement dans la rue et à la maison. Ils étaient adultères, fornicateurs, menteurs et voleurs. Nous ne pouvons pas mentir à Dieu. La Bible dit que l'on demandera beaucoup à celui à qui on a beaucoup donné et on exigera davantage de celui à qui l'on a beaucoup confié. (Luc 12:48).

Dieu nous a aussi autorisé à voir deux femmes qui avaient un jour été des soeurs Chrétiennes sur la terre mais qui ne vivaient pas une vie juste devant le Seigneur. L'une disait à l'autre. «Sois maudite misérable! C'est de ta faute si je suis dans cet endroit! Tu ne m'as pas prêché le saint Évangile! Et parce que tu ne m'as pas parlé à propos de la vérité, je suis maintenant ici en Enfer!» Elles pouvaient se dire ces choses au milieu des flammes et elles se détestaient l'une et l'autre car il n'y a pas d'amour, de pitié et de pardon en Enfer.

Ils étaient des milliers d'âmes qui avaient connu la Parole de Dieu, mais leur vie n'était pas propre devant la Sainte présence du Seigneur. «Vous ne pouvez pas jouer avec Dieu, ni avec les flammes de l'Enfer non plus» s'est exclamé le Seigneur, Il nous a aussi dit, «Mes fils, toutes les souffrances qu'il y a sur la terre, concentrées en une seule place, ne sont rien, RIEN comparées avec la souffrance qu'une personne éprouve en Enfer.» S'il n'en demeure pas moins vrai que c'est atroce pour ceux qui souffrent le moins en Enfer, imaginez combien pire c'est, pour ceux qui sont au centre de l'Enfer, eux qui un jour ont connu la Parole de Dieu mais qui se sont éloignés d'Elle. Puis le Seigneur nous a dit que nous pouvions jouer avec le feu sur la terre mais jamais avec le feu en Enfer.

Nous continuions à marcher à travers différents endroits et le Seigneur nous a montré plusieurs personnes différentes. Nous pouvions voir que les gens subissaient approximativement six sortes de châtiments différents. Il y avait des âmes tourmentées par des démons avec toutes sortes de punitions. L'une de ces terribles punitions était leur propre conscience qui disait: «Tu te rappelles lorsqu'ils te prêchaient, tu te souviens lorsque tu entendais la Parole de Dieu et qu'ils t'informaient au sujet de l'Enfer. Tu riais à propos de ça!» Leurs propres consciences les tourmentaient, tout comme les vers qui traversaient leurs corps et comme le feu qui les brûlaient des milliers et des milliers de fois plus que ce que nous connaissons sur la terre. C'est la récompense que le diable a pour tous ceux qui le cherchent et le suivent.

La Parole de Dieu dit dans Apocalypse 21:8: «Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.»

Ensuite le Seigneur nous a montré un homme qui avait tué six personnes. Ces six personnes l'entouraient et lui criaient: «C'est de ta faute si nous sommes ici, Ta Faute!» Le meurtrier tentait de boucher ses oreilles car il ne voulait pas les écouter, mais il ne parvenait pas à ne pas les entendre car en Enfer, tous nos sens sont beaucoup plus sensibles.

Les âmes, dans ce lieu, étaient tourmentées par une soif intolérable. Et il n'était absolument pas possible de satisfaire cette soif, comme l'histoire de Lazare et de l'homme riche dans la Bible (Luc 16:19). L'homme riche qui s'est retrouvé en Enfer désirait seulement une petite goutte d'eau! La parole du Seigneur dit dans Esaïe 34:9 «Les torrents d'Edom seront changés en poix, et sa poussière en soufre; et sa terre sera comme de la poix qui brûle.»

Dans ce lieu, chaque âme était au milieu du feu. Les gens voyaient des mirages de rivières d'eau cristallines au milieu du feu; mais lorsqu'ils essayaient de les atteindre, les rivières se transformaient en feu. Ils voyaient aussi des arbres remplis de fruits desquels s'échappait de l'eau, mais lorsqu'ils tentaient de les prendre, ils se brûlaient les mains et les démons les ridiculisaient.

Puis Dieu nous a conduits vers un endroit bien pire que celui que nous venions de visiter. Nous avons vu le lac de feu et de soufre. Sur un côté de ce lac, il y en avait un plus petit. Dans le plus petit, se trouvait des millions et millions d'âmes qui pleuraient et imploraient la pitié du Seigneur. Ils Lui disaient, «Seigneur, s'il te plait! Fais-nous sortir d'ici, ne serait-ce que pour un petit moment! S'il te plait, donne-moi la chance de sortir!» Cependant, le Seigneur ne pouvait rien faire pour eux car leur jugement avait déjà eu lieu.

Parmi ces millions et millions de personnes, le Seigneur nous a permis de nous concentrer sur un homme qui avait la moitié de son corps submergé dans le lac de feu. Le Seigneur nous a laissé entendre et connaître ses pensées. Le nom de cet homme était Mark. Nous étions abasourdis par les paroles que cet homme se disait en lui-même. Nous avons appris une leçon éternelle en entendant ses pensées. «Je donnerais n'importe quoi pour être à votre place maintenant! Je donnerais n'importe quoi pour revenir sur la terre seulement une minute. Je m'en ficherais d'être le plus misérable, le plus malade, le plus détesté ou l'homme le plus pauvre de la terre, je donnerais n'importe quoi pour revenir! Seulement pour une minute sur la terre». Le Seigneur Jésus tenait ma main. Jésus a répliqué aux pensées de Mark en lui demandant: Mark, pourquoi voudrais-tu revenir sur la terre ne serait-ce que pour une minute? D'une voix sanglotante et tourmentée, il a répondu à Jésus, «Seigneur! Je donnerais n'importe quoi pour revenir sur la terre une seule seconde, simplement pour me repentir et être sauvé.»

Lorsque le Seigneur a entendu ce que Mark venait de dire, j'ai vu du sang qui provenait des blessures de Jésus et ses yeux étaient remplis de larmes. Puis Il a dit: «C'est trop tard pour toi Mark! Les vers sont maintenant ton lit et ils sont ta couverture.» (Esaïe 14:11). Lorsque le Seigneur lui a dit ces mots, il a coulé dans le lac pour toujours. Malheureusement, ces âmes n'ont plus aucun espoir. Seulement nous sur la terre avons encore aujourd'hui, la chance de nous repentir et d'aller au Ciel avec notre Seigneur Jésus-Christ. Merci.


Télécharger au format PDF

 

Temoignage de l'enfer

L’ENFER

Témoignage des 7 Jeunes Colombiens N°2

Ce témoignage est la 2ème partie d’une série de cinq volumes. Pour en bénéficier totalement, il vous faut lire les quatre autres parties, dans l’ordre des numéros.

2ème Témoignage

Que Dieu vous bénisse chers frères bien-aimés. Dans la Parole de Dieu, lisons Psaume 18:10: «Il abaissa les cieux et descendit: Il y avait une épaisse nuée sous ses pieds.» Lorsque le Seigneur a étendu sa main vers la mienne, j'ai agrippé sa main et nous avons commencé à descendre dans le tunnel. Le tunnel s'obscurcissait de plus en plus à un point tel que je ne pouvais plus voir mon autre main.

Soudainement, nous avons traversé quelque chose de noir et scintillant qui faisait du bruit. La noirceur était si dense que nos mains ne pouvaient pas trouver les murs du tunnel. Notre descente fut si rapide, j'avais l'impression que mon âme se séparait de mon corps.

Peu de temps après, j'ai senti une odeur de pourriture, comme de la chair putréfiée. Cette mauvaise odeur empirait à chaque seconde. Ensuite, j'entendis la voix de millions et de millions d'âmes. Ils criaient, pleuraient et gémissaient sans relâche. J'étais si effrayée que je me suis tournée vers le Seigneur et lui ai dit: «Seigneur, où m'as-tu emmenée? Seigneur aie pitié de moi!» Le Seigneur m'a simplement répondu: «Il est nécessaire que tu vois ces choses, tu pourras donc les raconter à tous.»

Puis nous avons continué à avancer à travers ce tunnel en forme de corne, jusqu'à ce que nous arrivions à un endroit complètement noir. Comme si j'avais tiré un rideau extrêmement épais devant mes yeux. Et là j'ai vu des millions et des millions de flammes. Pire encore, j'entendais des cris d'agonie mais je ne voyais personne. J'étais vraiment effrayée. J'ai dit au Seigneur «Oh, je t'en prie Seigneur, aie pitié de moi! Oh je t'en prie, aie pitié de moi! Ne me laisse pas dans cet endroit! Pardonne-moi!» A ce moment là, je ne savais pas que je n'étais qu'une spectatrice de l'Enfer, je croyais que c'était le jour des règlements de comptes. Me tenant devant le Seigneur Jésus, je tremblais violemment car je croyais vraiment que cela, était la fin de ma vie.

Nous nous sommes avancés plus près d'une flamme qui se trouvait en avant de nous; elle était gigantesque et brûlait férocement. J'ai continué à descendre tranquillement, apercevant des multitudes de flammes et entendant des millions d'âmes pleurer à l'unisson.

Et puis j'ai vu une table de bois qui n'était pas consumée par le feu. Il y avait dessus ce qui semblait être des bouteilles de bière. Elles semblaient rafraîchissantes, mais elles étaient remplies de feu. Comme je regardais, un homme est soudainement apparu. Sa chair était presque toute détruite et ce qui restait de son vêtement était plein de boue et brûlé. Il avait perdu ses yeux, sa bouche et tous ses cheveux, à cause du feu. Il pouvait me voir, même s'il n'avait plus ses yeux. Je vous rappelle que c'est l'âme d'une personne qui peut penser, raisonner et vraiment voir; non pas vos corps naturels.

L'homme a étendu sa main amaigrie vers le Seigneur et s'est mis à pleurer en disant «Seigneur aie pitié de moi! Seigneur aie pitié de moi! Je souffre! Je brûle! Je t'en prie, aie pitié et sors-moi de cet endroit!» Le Seigneur l'a regardé avec pitié et j'ai senti quelque chose de chaud dans ma main. J'ai regardé et c'était du sang, le sang de Jésus! Le sang du Seigneur provenait de Sa main pendant qu'Il regardait cet homme souffrant, englouti par les flammes.

Puis l'homme a tourné son regard en direction de la table et marché jusqu'aux bouteilles. Il s'est emparé d'une bouteille mais pendant qu'il s'apprêtait à y boire, du feu et de la fumée s'échappaient d'elle. Il a reculé sa tête et s'est mis à hurler comme je n'avais jamais entendu auparavant. Il criait avec une telle douleur et une telle souffrance, puis il s'est mis à boire ce qu'il y avait dans la bouteille. Mais la bouteille était remplie d'acide et sa gorge fut complètement détruite par cet acide. Vous pouviez voir l'acide passer à travers son estomac et le ravager.

Le chiffre 666 était gravé sur le front de cet homme. Il y avait une sorte de plaque de métal sur sa poitrine qui demeurait intacte malgré les vers ou la chaleur du feu. Il y avait certaines lettres écrites sur la plaque, mais nous ne comprenions pas leur signification. Le Seigneur, dans Sa grande miséricorde, nous en a donné l'interprétation. «Je suis ici car je suis un ivrogne.» Il implorait le Seigneur pour de la pitié, mais la Parole de Dieu est très claire lorsqu'Elle nous dit, dans 1Cor. 6:10 «... ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n'hériteront le royaume de Dieu

Le Seigneur m'a montré les dernières heures de cet homme sur la terre, exactement comme un film. Je voyais comme un gros écran de télévision qui me montrait ses dernières secondes avant sa mort. Le nom de cet homme était Luis et il était dans un bar. J'ai vu dans ce bar, la même table et les mêmes bouteilles. Autour de cette table se trouvaient ses amis. (Je peux vous dire ceci maintenant, il n'y a qu'UN SEUL VRAI AMI et Son nom est JESUS-CHRIST. Il est le fidèle ami.) Luis buvait et ses amis aussi. Son meilleur ami a pris une bouteille, l'a brisée et il a commencé à poignarder Luis. Lorsqu'il a vu Luis gisant sur le sol, il s'est sauvé. Luis s'est vidé de son sang jusqu'à la mort. La chose la plus triste c'est qu'il est mort sans le Seigneur.

Au milieu de tout ça, alors que toutes ces âmes en Enfer hurlaient, j'ai demandé au Seigneur, «Oh Seigneur, s'il te plait dis-moi, est ce que cet homme te connaissait? Etait-il au courant de ton Salut?» Tristement, le Seigneur m'a répondu, «Oui Lupe, il me connaissait. Il m'avait accepté comme son Sauveur, mais il ne me servait pas.» A ce moment là, je me suis sentie encore plus apeurée. Luis pleurait encore plus fort et criait «Seigneur ça fait mal! Ça fait mal! Je t'en prie, aie pitié de moi!» Il étendait sa main vers le Seigneur, mais c'est ma main que le Seigneur a pris à la place et nous nous sommes éloignés des flammes en marchant. Les flammes qui consumaient Luis sont devenues de plus en plus violentes et il pleurait encore plus fort, «Aie pitié de moi Seigneur! Aie pitié de moi!» Il fut alors perdu dans les flammes.

Nous avons poursuivi notre marche. Cet endroit était si grand et effrayant! Nous approchions une autre flamme et j'ai dit au Seigneur «Seigneur, je t'en prie, je ne veux plus voir rien d'autre! Je te supplie de me pardonner! S'il te plait, pardonne-moi! Je ne veux pas voir ça!» Alors j'ai fermé mes yeux, mais qu'ils fussent fermés ou ouverts, je voyais quand même. Cette flamme baissait lentement et j'ai commencé à entrevoir une femme. Elle était couverte de boue et la boue était pleine de vers. Il lui restait très peu de cheveux sur la tête et son corps était durci par cette boue infestée de vers. Cette femme était consumée par les vers qu'il y avait partout sur son corps. Et elle criait «Seigneur, aie pitié de moi! Seigneur, aie pitié de moi et pardonne-moi! Regarde-moi! Ça fait mal! Aie pitié de moi! Enlève-moi ces vers! Sors-moi de cette place de tourments car ça fait tellement mal!» Le Seigneur l'a simplement regardée avec un grand chagrin. Lorsque nous tenions Sa main, nous pouvions ressentir la douleur et la peine dans le cœur du Seigneur pour toutes ces âmes perdues qui brûleraient dans le feu de l'Enfer pour l'éternité.

Cette femme n'avait pas d’yeux ni de lèvres, mais elle pouvait encore voir et ressentir; la douleur était plus grande. Elle avait une bouteille pleine d'acide dans les mains mais elle croyait que c'était du parfum. Je pouvais voir que c'était de l'acide et que ça brûlait son corps chaque fois qu'elle le vaporisait. Malgré tout, elle continuait encore et encore à vaporiser cet acide sur son corps. Elle persistait à dire que c'était un parfum très coûteux. Elle croyait également qu'elle portait un magnifique collier, mais je voyais un serpent enroulé autour de son cou. Elle croyait qu'elle portait des bracelets de grande valeur, mais je voyais qu'en réalité, c'était des vers de 30 cm (1 pied) de long qui creusaient voracement dans ses os. Elle disait que ses bijoux étaient tout ce qu'elle avait, mais moi je voyais des scorpions et des vers partout sur son corps. Elle portait elle aussi une plaque métallique que tout le monde porte en Enfer. Il était écrit: "Je suis ici pour vol."

Cette femme n'avait aucun remords pour ses péchés. Le Seigneur lui a demandé, «Magdalena, pourquoi es-tu ici?» Elle a répondu: «Moi, ça ne me dérangeait pas de voler les autres. La seule chose qui était importante pour moi était mes bijoux et me procurer des parfums coûteux. Ça m'était égal qui je volais, du moment que j'avais fière allure

Je tenais la main du Seigneur pendant que je voyais les vers creuser au travers de son corps tout entier. Magdalena tentait de se retourner cherchant quelque chose. Une fois de plus, j'ai demandé au Seigneur «Seigneur, est ce que cette personne te connaissait?» Et le Seigneur m'a répondu, «Oui, cette personne me connaissait.»

Magdalena regardait aux alentours en disant «Seigneur, où est cette femme qui me parlait de Toi? Où est-elle? Je suis en Enfer depuis 15 ans.» Toutes les personnes en Enfer se rappellent de tout. Magdalena continuait à dire, «Où est cette femme? Je ne la vois pas!» Je savais que son corps ne pouvait pas se retourner car sa chair demeurait dans la même position. Elle essayait de se tourner pour regarder dans d'autres flammes et trouver cette femme qui lui avait parlé de Dieu. Le Seigneur lui a répliqué «Non! Non, Magdalena, elle n'est pas ici. Cette femme qui te parlait à propos de Moi, est avec Moi dans le Royaume des Cieux.»

En entendant ces mots, elle s'est jetée d'elle même dans les flammes qui la brûlaient bien davantage. Sa plaque métallique la condamnait comme étant une voleuse. Je veux que vous lisiez dans La Parole de Dieu, à Esaïe 3:24 «Au lieu de parfum, il y aura de l'infection; au lieu de ceinture, une corde; au lieu de cheveux bouclés, une tête chauve; au lieu de large manteau, un sac étroit. Une marque flétrissante, au lieu de beauté.»

Comme nous poursuivions notre marche avec le Seigneur, j'ai vu une énorme colonne remplie de vers. Il y avait autour, un toboggan fait d'un métal rouge et brûlant. Un panneau lumineux, qui pouvait être vu de partout, était accroché à la colonne. Sur ce panneau on lisait, «Bienvenus tous les menteurs et les colporteurs». Au bout du toboggan, se trouvait une lagune bouillante. Elle ressemblait à du soufre brûlant. Puis j'ai aperçu un homme complètement nu descendre du toboggan. A chaque descente, la peau des gens s'enlevait et collait sur les bords du toboggan. Et lorsqu'ils tombaient dans la lagune brûlante, leurs langues s'étiraient jusqu'à ce qu'elles explosent et puis les vers apparaissaient à la place de la langue. C'était le tout début des tourments. La Parole de Dieu dit dans Psaumes 73:18-19 «Oui tu les places sur des voies glissantes, tu les fais tomber et les mets en ruines. Eh quoi! En un instant les voilà détruits!»

Après avoir vu tout ça, nous sommes sortis hors de l'Enfer. Je veux simplement vous dire que les Cieux et l'Enfer sont beaucoup plus réels que ce monde physique que nous connaissons. C'est ici, que nous décidons quelle direction nous voulons prendre: Passer l'éternité avec Jésus ou brûler en Enfer. Le Seigneur nous a dit, «Sans la sainteté, aucun homme ne Me verra, sans la sainteté aucun homme ne Me verra.» (Hébreux 12:14) C'est pourquoi je veux vous dire la même chose aujourd'hui, «Sans la sainteté vous ne pouvez pas voir le Seigneur.»

3ème Témoignage

Allons dans la Parole, à Matthieu 10:28 «Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l'âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l'âme et le corps dans la géhenne.»

Dès qu'une âme arrive en Enfer, la personne acquiert un corps de la mort. Le Seigneur Jésus a pris ma main et nous sommes descendus à travers un tunnel obscur et très profond qui nous a conduit au centre de la terre. Nous sommes arrivés à un endroit où il y avait plusieurs portes; l'une d'elles s'est ouverte et nous y sommes entrés avec le Seigneur. Je ne voulais pas m'éloigner de la main du Seigneur car je savais que si je le faisais, je resterais en Enfer pour toujours.

Une fois passé cette porte, j'ai vu un mur énorme. Il y avait des milliers de gens pendus par des crochets avec les mains enchaînées et liées au mur. Nous pouvions aussi voir plusieurs milliers de personnes, debout, au milieu des flammes.

Nous nous sommes approchés devant l'une de ces flammes. Elle commençait à s'abaisser tranquillement. J'ai alors pu voir une personne dans cette flamme et lorsqu'elle parlait, je pouvais dire que c'était un homme. L'homme portait un affreux vêtement de prêtre, déchiré en lambeaux. Les vers se promenaient à l'intérieur et à l'extérieur du corps de cet homme. Il avait l'air calciné et brûlé par le feu. Ses yeux étaient sortis de leur orbite et sa peau fondait et tombait sur le sol. Mais après que la peau soit toute tombée, elle repoussait et tout le processus recommençait.

Lorsque l'homme vit Jésus, il dit: «Seigneur, aie pitié de moi, aie pitié de moi! Je t'en prie, laisse moi sortir d'ici juste un instant! Juste une minute!» Il y avait une plaque métallique sur sa poitrine et sur laquelle il était écrit: «Je suis ici pour vol.»

Lorsque Jésus s'est approché, Il demanda à l'homme: «Quel est ton nom?» L'homme lui répondit: «Andrew, mon nom est Andrew Seigneur.» Le Seigneur lui a ensuite demandé «Depuis combien de temps es-tu ici?» Andrew lui répondit: «Je suis ici depuis un très long moment.» L'homme a commencé à lui raconter son histoire. Il disait qu'il avait la responsabilité de collecter la dîme et d'organiser la distribution de l’argent pour les pauvres de son église Catholique. Cependant, il volait l'argent à la place. Avec des yeux remplis de compassion, le Seigneur lui a demandé: «Andrew, as-tu déjà entendu l'Évangile?» Andrew lui répliqua: «Oui Seigneur, il y eut une femme chrétienne qui était venue à notre église un jour et qui a prêché l'Évangile, mais je ne voulais pas l'accepter. Je ne voulais pas le croire, mais là, je le crois! Maintenant, je crois que c'est vrai! Je t'en prie Seigneur, sors-moi d'ici, ne serait-ce que pour un moment.»

Comme il parlait, les vers rampaient au travers de ses yeux, agaçant ses oreilles et retournaient à l'intérieur par sa bouche. Il essayait de les enlever avec sa main mais c'était impossible. Il hurlait horriblement et ne cessait d'implorer la pitié de Dieu. Il ne cessait de demander à Jésus de le sortir de cette place. Pire encore, il y avait des démons qui le tourmentaient, transperçant constamment sa chair avec leurs lances. Les démons ressemblaient en tous points à ces poupées que nous avons sur la terre appelées "Les Jordanos". J'ai vu ces poupées en Enfer, mais elles n'étaient plus des poupées; elles étaient vivantes et démoniaques. Elles mesuraient environ près d'un mètre de haut et avaient des dents très tranchantes. Du sang sortait de leurs bouches et leurs yeux étaient complètement rouges.

Elles poignardaient Andrew avec toute leur force et tous ceux qui étaient dans cette partie de l'Enfer. Voyant cela, je demandai au Seigneur comment cela pouvait être possible qu'une poupée sur la terre, soit exactement pareille à ce démon. Le Seigneur me répondit que ces démons étaient des esprits de tristesse.

Continuant notre chemin, nous voyions des milliers de personnes dans la souffrance. Dès qu'une âme apercevait le Seigneur, elle essayait de Le rejoindre de ses mains chétives. Je remarquai une femme qui commença à crier lorsqu'elle vit le Seigneur. Elle hurlait: «Seigneur, s'il te plait, aie pitié de moi! Sors-moi de ce lieu!» Elle souffrait énormément et étendait sa main vers le Seigneur. Elle ne cessait de l'implorer de la sortir de là une seule petite seconde. Elle était complètement nue et couverte de boue. Ses cheveux étaient sales et les vers rampaient de haut en bas sur son corps. Elle essayait de les enlever, mais chaque fois qu'elle réussissait à en éloigner quelques uns, ils se multipliaient encore plus nombreux. Les vers mesuraient environ 15 à 20 cm de long. La Parole de Dieu dit dans Marc 9:44: «Dans le feu qui ne s'éteint point, où leur ver ne meurt point et où le feu ne s'éteint point

Que la paix du Seigneur Jésus-Christ soit avec vous!


Télécharger au format PDF

 

Temoignage du paradis

Révélations sur le Ciel

Ensemble, en tant que groupe, 7 jeunes Colombiens ont été emmenés par Jésus-Christ pour visiter l'Enfer. En raison de l'enregistrement duquel est tiré cette traduction, nous avons seulement pu traduire six témoignages.

--- 1-ère Témoignage, Ésaü ---

2 Corinthiens 12:2
Je connais un homme en Christ, qui fut, il y a quatorze ans, ravi jusqu'au troisième ciel (si ce fut dans son corps je ne sais, si ce fut hors de son corps je ne sais, Dieu le sait).

HeavenNous étions dans notre chambre, lorsque nous avons eu la première expérience. La chambre  commença de nouveau à se remplir avec la lumière qui irradiait de la présence du Seigneur. C’était aussi fort qu’elle éclaira l’entière chambre. La chambre était pleine de Sa gloire, c’était merveilleux d’être en Sa présence ! 

 

Jésus nous dit: « Mes enfants, maintenant Je vais vous montrer Mon Royaume, nous irons dans Ma Gloire. »  

Nous nous sommes tous pris par les mains et fûmes levés. Je regardai en bas et j’ai vu que nous étions hors de nos corps. Comme nous avons quittés nos corps, nous étions habillés dans des robes blanches et nous commençâmes à monter à une très grande vitesse. 

 

 

Nous arrivâmes devant une paire de portes qui était l’entrée dans le Royaume des Cieux. Nous étions étonnés de ce qui nous arrivait. Nous étions reconnaissants que Jésus, le Fils de Dieu, fût là avec nous et il y avait aussi deux anges qui nous accompagnaient et qui avaient chacun d’eux  quatre ailes.

 

 

Les anges ont commencé à nous parler, mais nous n’avons rien compris à ce qu’ils nous disaient. Leur langue était très différente de la notre, elle était différente de toutes les langues de la Terre. Ces anges nous ont fait un chaleureux accueil et ils ont ouvert ces portes immenses. Nous avons vu un endroit merveilleux avec beaucoup de différentes choses. Lorsque nous sommes entrés, une tranquillité parfaite remplit nos cœurs. La Bible nous dit que Dieu nous donnera la paix qui surpasse toute compréhension humaine. (Philippiens 4:7).

 

La première chose que j’ai vue fut un cerf et j’ai demandé une de mes amis « Sandra, est-ce que tu regardes la même chose que je regarde ? »  Elle ne pleurait et ne criait plus comme elle l’avait fait lorsqu’on nous a montré l’Enfer. Elle sourit et dit « Oui Ésaü, je regarde un cerf !» Puis, je sus que tout cela était réel, que nous étions vraiment dans le Royaume des Cieux. Toutes les horreurs que nous avons vues dans l’Enfer furent tout de suite oubliées. Nous étions là, en nous réjouissant de la gloire de Dieu. Nous allâmes vers l’endroit où se trouvait le cerf et derrière lui se dressait un arbre absolument énorme ! Il était au centre de Paradis.

 

 

La Bible nous dit en Apocalypse  2:7 « Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises: A celui qui vaincra je donnerai à manger de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu. »

 

Cet arbre est un  symbole pour Jésus, car Christ est la Vie Eternelle. Derrière l’arbre il y avait un fleuve d’eau cristalline. Il était si pur et si beau, comme on n’a jamais vu sur la Terre. Nous voulions rester dans cet endroit. Nous avons dit plusieurs fois au Seigneur: « Seigneur, nous T’en prions ! Ne nous prends pas hors de cet endroit ! Nous voulons y rester pour toujours ! Nous ne voulons pas nous retourner sur la Terre ! »

 

Le Seigneur nous répondit: « Il est nécessaire que vous vous retournez sur la terre pour  témoigner de toutes les choses que J’ai préparées pour ceux qui M’aiment car Je vais revenir bientôt et Ma récompense est avec Moi. »    

 

Lorsque nous vîmes le fleuve, nous nous sommes dépêchés et nous en plongeâmes. Nous nous sommes souvenus le vers de la Bible qui dit que celui qui croit en Seigneur, des fleuves d'eau vive couleront de son sein. (Jean 7:38). L’eau de ce fleuve semblait avoir la vie en soi, donc nous nous y sommes plongés. Nous pouvions respirer normalement dans l’eau aussi qu’à la surface. Le fleuve était très profond et il y avait plusieurs types de poissons avec des couleurs différents qui y nageaient. La lumière à la surface du fleuve et dedans était normale ; dans le Ciel, la lumière n’irradiait pas d’une source  spécifique, mais tout était plein de gloire. La Bible nous dit que Jésus est la lumière de cette cité  (Apocalypse 21:23). Nous avons pris quelques poissons hors de l’eau avec nos mains et ils ne sont pas morts. Donc, nous avons couru vers le Seigneur et nous L’avons demandé pourquoi ils ne sont pas morts. Le Seigneur sourit et dit que dans le Ciel il n’y a plus la mort, les pleurs ou la douleur. (Apocalypse 21:4).

 

Nous avons quitté le fleuve et nous courions partout pour toucher et expérimenter tout ce qu’on pouvait. Notre désir était d’apporter tout avec nous, au retour sur la terre,  parce que nous étions tellement étonnés des choses que nous voyions dans le Ciel. Les mots sont trop pauvres pour exprimer ces choses. Lorsque l’apôtre Paul a été ravi au Ciel, il a vu dans le Royaume de Ciel des choses qu’il n’a jamais réussi à exprimer, tant étaient-elles magnifiques.  (2 Corinthiens 12). Il y a des choses que nous avons vu qu’il nous est presque impossible de décrire.

 

Ensuite nous sommes arrivés à un endroit immense qui était très beau et merveilleux. Il était plein de pierres précieuses: de  l’or, des émeraudes, des rubis et des diamants. Le plancher était fait d’or pur. Puis nous  nous dirigeâmes vers cet endroit où il y avait trois grands livres. Le premier était une Bible fait d’or. Dans le livre des Psaumes on peut lire que la Parole de Dieu est éternelle et qu’elle subsiste pour toujours dans le Ciel. (Psaume 119:89).

Nous regardions une Bible énorme faite d’or ; les pages, l’écriture, tout était d’or pur. 

 

Le deuxième livre que nous avons vu était plus grand que la Bible. Il était ouvert et un ange était assis et y écrivait quelque chose. Avec Jésus, nous nous approchâmes pour mieux voir ce que cet ange écrivait. L’ange écrivait tout ce qui se passait sur la terre. Tout ce qui s’est passé, y compris la date, l’heure -  tout était enregistré ici, dans ce livre. Cela confirme la Parole de Dieu qui dit que Les Livres ont été ouverts et les gens furent jugés selon leurs actes écrites dans ces livres. (Apocalypse 20:12). L’ange écrivait tout  ce que les gens faisaient sur la Terre, bien ou mal, ainsi étaient-ils écrits. 

 

Nous avons marché jusqu’à l’endroit où se trouvait le troisième livre. C’était encore plus grand que le deuxième ! Il était clos, mais nous nous en approchâmes et nous l’avons tous pris de l’étagère selon l’ordre du Seigneur et l’avons mis sur un pilier.

 

Les piliers et les colonnes du Ciel sont si merveilleux ! Ils ne sont pas comme  ceux de la Terre – les colonnes ressemblaient aux nattes et elles étaient faites de différentes pierres précieuses. Certains d’entre eux étaient faits de diamants, d’autres étaient fait d’or pur,  d’autres d’émeraudes et encore d’autres étaient faits d’une combinaison de plusieurs types de pierres. J’ai compris alors que Dieu est vraiment le possesseur de toutes les choses, comme il est écrit dans L’Aggée 2:8 « L'argent est à moi, et l'or est à moi, Dit l'Éternel des armées. »  J’ai compris que Dieu est absolument riche et qu’Il  possède toutes les richesses du monde. J’ai compris aussi que le monde entier avec toute son abondance appartient à notre Dieu et Il veut la donner à tous ceux qui le demandent avec foi.  

 

Le Seigneur avait dit: « Demande-moi et je te donnerai les nations pour héritage » (Psaume 2:8).Ce livre que nous avons mis sur le pilier était si grand que nous avons dû marcher chaque page à l’autre coté pour tourner la page. Nous avons essayé de lire ce qui était écrit dans le livre parce que le Seigneur nous l’a demandé. Au début, il fut difficile à lire parce qu’il était écrit  avec des caractères bizarres qu’on ne pouvait pas comprendre. C’était différent de toutes les langues de la Terre, c’était quelque chose complètement céleste. Avec l’aide du Saint Esprit, on nous a donné la grâce de le comprendre. C’était comme si un bandage fut enlevé de nos yeux et maintenant nous pouvions comprendre l’écriture aussi bien que notre propre langue.

 

Nous avons vu que tous nos noms y étaient écrits et le Seigneur nous dit que c’était le Livre de Vie (Apocalypse 3:5). Nous avons observé que nos noms étaient différents de ceux que nous avions sur la Terre ; on avait des noms nouveaux comme un témoignage pour la Parole de Dieu qui dit qu’Il nous donnerait un nouveau nom que personne ne connaît,  si ce n’est celui qui le reçoit. (Apocalypse 2:17).

 

Dans le Ciel nous avons pu prononcer nos noms, mais une fois de retour sur la Terre, ils furent enlevés de nos mémoires et nos cœurs.  La Parole de Dieu est éternelle et elle doit être accomplie. Chers amis, la Bible dit en Apocalypse 3:11 ne permettez à personne de prendre votre couronne, ne laissez personne vous usurper ou enlever cet endroit que le Père a préparé pour vous. Dans le Ciel il y a des millions de choses qui sont tant magnifiques qu’on ne peut pas les décrire en mots. Mais je veux dire quelque chose: « Dieu vous attend !»  Quand même, ce sont seulement ceux qui persévèrent jusqu’à la fin  qui seront sauvés ! (Marc 13:13).

 


--- (2-IIème Témoignage, Ariel) ---


Lorsque nous avons commencé à être élevés vers le Royaume des Cieux, nous sommes arrivés à un bel endroit avec des portes précieuses. Devant les portes, il y avait deux anges. Ils ont commencé à parler, mais leur langue était angélique et on n’en a rien compris. Mais le Saint Esprit nous donna la compréhension – ils nous faisaient un accueil chaleureux. Le Seigneur Jésus a mis Ses  mains sur les portes et elles se sont ouvertes. Si Jésus n’avait pas été avec nous, nous n’aurions jamais pu entrer dans le Ciel.

 

On commença à apprécier tout dans le Ciel. On a vu un arbre immense que la Bible décrit comme  « L’arbre de vie » (Apocalypse 2:7). Puis on alla à un fleuve où on a vu beaucoup de poissons. Tout était si magnifique qu’on décida d’y plonger. On a commencé à nager sous l’eau. On voyait les poissons bouger autour de nous et ils caressaient nos corps.  Ils ne se sont pas éloignés de nous, comme il se passe sur la Terre parce que la présence de Jésus les calmait. Les poissons pouvaient  avoir confiance en nous, parce qu’ils savaient qu’on n’allait pas leur faire de mal. J’étais tellement bénie et étonnée  que je saisis un des poissons et je le tirai hors de l’eau. Ce qui était surprenant c’était que le poisson resta tout calme dans mes mains; il prenait plaisir à savourer la présence du Seigneur. J’ai mis le poisson de nouveau dans l’eau.

 

Jesus on the white horseJe pouvais voir au loin qu’il y avait des chevaux dans le Ciel, comme il est écrit dans la Parole de Dieu dans Apocalypse 19:11 « Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s'appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice ».   C’étaient les chevaux que le Seigneur va utiliser à Son retour sur la Terre pour prendre Son église, Son peuple. Je me dirigeai vers les chevaux et je commençai les caresser. Le Seigneur me suivit et Il me permit de chevaucher un d’eux.

 

Lorsque j’ai commencé à chevaucher, j’ai senti quelque chose que je n’avais jamais senti auparavant sur la Terre. J’ai commencé à expérimenter la paix, la liberté, l’amour, la sainteté qu’une personne peut avoir dans ce bel endroit. J’ai commencé à  savourer tout ce que mes yeux voyaient. Je voulais simplement savourer tout ce que le Seigneur a préparé pour nous dans ce beau paradis.  Nous avons également vu la table préparée pour le banquet et tout était déjà servi. Elle n’avait pas de début et pas de fin. Nous avons vu les chaises préparées pour nous et les couronnes de vie éternelle qui nous attendaient. Nous avons vu des mets délicieux qui étaient déjà mis sur la table pour tous les invités au Mariage de l’Agneau. 

 

The banquet tableIl y avait des anges avec des tissus blancs pour les manteaux  que le Seigneur prépare pour nous. J’étais étonné de voir toutes ces choses. La Parole de Dieu nous dit qu’on doit recevoir le Royaume des Cieux comme des petits enfants. (Matthieu 18:3). Quand nous fumes dans le Ciel nous étions comme des enfants. Nous avons apprécié tout: les fleurs, les résidences…Le Seigneur nous a même permis d’entrer dans ces résidences. 

 

Ensuite Dieu nous conduit vers un endroit où il y avait beaucoup d’enfants. Le Seigneur était au milieu des enfants et Il commença à jouer avec eux. Il s’assura qu’Il passait assez de temps avec chacun d’eux et on voyait qu’Il aimait être avec les enfants. Nous nous sommes approchés et nous L’avons demandé: « Seigneur, est-ce que ces enfants vont être né sur la Terre ? »

Le Seigneur répondit: « Non, ces enfants sont ceux qui ont été avorté sur la Terre ». Lorsque j’entendis cela, j’ai senti quelque chose en moi qui me fis secouer.

 

Je me suis souvenu quelque chose que j’avais fait dans mon passé avant de connaître le Seigneur. En ce temps-là j’avais une affaire avec une femme et elle étaie devenue enceinte. Quand elle m’a dit qu’elle était enceinte je n’en ai pas su quoi faire et je lui ai demandé un peu de temps pour prendre une décision. 

 

Le temps a passé et quand je me suis rendu chez elle pour lui dire ma décision, c’était déjà trop tard puisqu’elle avait déjà avorté. Cet événement a marqué ma vie. Même après j’ai reçu le Seigneur dans mon cœur, je ne pouvais pas me pardonner cet avortement. Mais Dieu a fait quelque chose ce jour-là – Il m’a permis d’entrer dans une chambre et Il m’a dit: « Est-ce que tu vois la petite fille là-bas ? C’est ta fille. »   

 

Lorsqu’Il me dit cela, j’ai vu la fille et je sentis que la blessure que j’avais dans mon âme depuis longtemps a commencé à guérir. Le Seigneur m’a permis de m’approcher d’elle et elle se rapprocha de moi. Je l’ai pris dans mes bras et j’ai vu ses yeux. J’entendis un seul mot de ses lèvres « Papa ». J’ai compris alors que Dieu avait eu pitié de moi et m’avais pardonné, maintenant je devais apprendre à me pardonner moi-même.

 

Cher ami qui lit ce message, je voudrais vous dire quelque chose: Dieu a déjà pardonné votre péché, maintenant vous devez apprendre à  vous pardonner vous-même. Je suis reconnaissant que Dieu m’ait permis de partager ce témoignage avec vous. Seigneur Jésus Christ je vous donne tout la gloire et l’honneur !

Cette révélation nous fut donnée par le Seigneur et Il nous a permis de le recevoir. Mon espoir est que chaque frère qui lit  ce témoignage sera béni et le partagera avec beaucoup d’autres personnes.   

Que Dieu vous bénisse !

--- (3-ième Témoignage) ---


(Apocalypse 21:4)

Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.

 

Quand nous sommes arrivés, les grandes portes étaient ouvertes pour nous et j’ai vu une vallée avec beaucoup de fleurs. Les fleurs étaient très belles et avaient un parfum très raffiné. Lorsque nous avons commencé à marcher nous avons expérimenté une  liberté qu’on n’a jamais expérimentée auparavant sur la Terre. Nous avions un sentiment de paix qui remplissait nos cœurs  et quand nous avons regardé les fleurs nous avons observé qu’elles étaient uniques ; chaque pétale était différente, originelle et avait une couleur unique.

 

Dans mon cœur je dis au Seigneur que je voulais avoir une fleur comme celles-là et parce que je vis sur Son visage une expression qui exprimait la permission, je me suis rapproché d’une fleur et j’ai commencé à en tirer. Mais ne se passa rien – je ne pouvais pas arracher la fleur du sol. Je n’en pouvais arracher ni même une pétale ou une feuille. Puis, le Seigneur interrompit le silence et dit: « Ici, tout doit être fait avec amour ». Il toucha la fleur et elle s’abandonna à la main de Seigneur. Puis Il nous la donna. Nous avons continué à marcher et le parfum des fleurs est resté avec nous.

 

Nous sommes arrivés dans un endroit avec de très belles portes. Les portes n’étaient pas simples, mais artistiquement décorées avec des pierres précieuses. Les portes se sont ouvertes et nous entrâmes dans une chambre avec beaucoup de gens. Tout le monde courait çà et là faisant des préparations. Quelques uns avaient sur leurs épaules des rouleaux de tissu blanc brillant, d’autres avaient des fuseaux avec de fil doré et encore d’autres portaient une sorte de plaques avec quelque chose comme un  bouclier dans eux. Tout le monde  était pressé.

 

On demanda le Seigneur pourquoi  il y avait tant d’effort et hâte ; le Seigneur invita un jeune homme de s’approcher. Cet homme avait un rouleau de tissu sur son épaule, il s’approcha et regarda le Seigneur avec respect.  Quand le Seigneur lui demanda pourquoi il portait ce rouleau de tissu, il regarda le Seigneur et dit: « Seigneur, Vous savez ce que se fait avec ce rouleau. Ce tissu est utilisé pour en faire les robes des rachetés, des robes pour l’Epouse ». Lorsqu’on entendit cela, une grande joie et paix remplirent nos cœurs. Apocalypse 19:8 dit: « et il lui a été donné de se revêtir d'un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints »

 

 Lorsque nous quittâmes cet endroit, nous avons été remplis d’une paix encore plus profonde, parce qu’il était si beau de voir que le Seigneur Lui-même faisait quelque chose de gentil pour nous. Il a le temps et le lieu pour vous, parce que vous êtes important pour Lui. Quand nous sommes sortis de cet endroit, nos yeux se perdirent dans chaque détail du Ciel. C’est comme si chaque chose avait la vie en soi et chaque objet là, donnait gloire  à Dieu.

 

Ensuite on arriva à un endroit où il y avait des million et millions d’enfants de tous les âges. Jesus with the ChildrenQuand ils ont vu le Seigneur, ils voulurent tous Le serrer dans leurs bras, ils voulurent sentir plus de Son amour, parce qu’Il était leur passion. Ici, Jésus était la passion de chaque enfant. Nous étions presque en larmes quand nous avons vu comment le Seigneur gâtait ces enfants, chacun d’eux, comment Il les embrassait et tenait leurs mains.

 

 On a vu des anges qui s’approchèrent de Seigneur et Lui apportèrent de petits bébés emmaillotés en lin. Le Seigneur les caressa, les toucha et les donna un baiser sur leurs fronts et puis les anges les reprenaient dans leur soin. On a demandé le Seigneur pourquoi il y avait tant d’enfants là, vont-ils être envoyés sur la Terre ? Le Seigneur sembla touché pour un moment et Il dit: « Non, ces enfants ne vont pas être envoyés sur la Terre ! Ils sont ceux qui ont été avortés sur la Terre dont les parents ne les veulent pas. Ceux-ci sont Mes enfants et Je les aime. » Je fis un signe de ma tête et quand je posai la question suivante au Seigneur ma voix trembla. Pendant que je ne connaissais pas que le Seigneur est la vie véritable, j’ai fait beaucoup d’erreurs et j’ai péché comme tout le monde. Parmi ces péchés il y avait un avortement que j’avais fait. Maintenant  mon heure a sonné quand je devais rester debout devant le Seigneur et Le demander: « Seigneur, est-ce que le bébé que j’ai avorté beaucoup de temps auparavant se trouve ici ? »  Le Seigneur répondit: « Oui » J’ai commencé à marcher vers une des côtés de la chambre et j’ai vu un  beau petit garçon.  Près de son pied, un ange se tenait debout. L’ange regardait le Seigneur et le garçon  avait le dos tourné à nous.

 

 Le Seigneur me dit: « Voila, ton garçon ». J’ai voulu le voir, donc je commençai à courir vers lui, mais l’ange m’arrêta avec sa main. Il m’a fait comprendre que d’abord, je devais entendre le garçon. J’ai commencé à entendre ce que le petit garçon disait. Il parlait et regardait dans la direction des autres enfants. Il demanda l’ange: « Est-ce que mon papa et ma maman vont venir ici bientôt ? » En regardant dans ma direction, l’ange répondit: « oui, ton papa et ta maman viendront à peu près. »

 

 Je ne sais pas pourquoi on m’a donné le privilège d’entendre ces mots, mais dans mon cœur je sus que c’était le plus beau cadeau que  le Seigneur pouvait me faire. Ce petit n’avait pas de colère ou douleur dans son cœur, en sachant peut-être qu’on ne l’a pas laissé d’être né. Il nous attendait avec l’amour que Dieu avait mis dans son cœur.

 

 Nous avons continué notre marche, mais j’ai gardé l’image de ce garçon dans mon cœur. Je sais que chaque jour je dois faire des efforts pour qu’un jour je puisse le rejoindre. J’ai une raison de plus pour y arriver parce que quelqu’un m’attend dans le Royaume des Cieux. La Parole de Dieu nous dit dans Esaïe 65:19  « Je ferai de Jérusalem mon allégresse, Et de mon peuple ma joie; On n'y entendra plus Le bruit des pleurs et le bruit des cris. »

 

 Nous sommes arrivés à un endroit avec de petites montagnes et le Seigneur Jésus est venu vers nous en dansant. Devant Lui c’était une foule des gens habillés dans des robes blanches et ils soulevaient leurs mains avec des branches vertes d’olives. Lorsque les branches étaient agitaient dans l’air, elles dégageaient de l’huile sainte. Dieu a préparé pour vous des choses magnifiques ! Maintenant c’est le temps de Lui donner votre cœur.

Que Dieu vous bénisse !

 


--- (4-ième Témoignage) ---


On a vu des choses magnifiques dans le Royaume des Cieux, comme il est écrit dans la Parole de Dieu 1 Corinthiens 2: 9  «Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l'œil n'a point vue, que l'oreille n'a point entendue, et qui ne sont point montées au cœur de l'homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l'aiment. »

Quand on est arrivé dans le Royaume des Cieux on a eu un sentiment extraordinaire de voir tant des choses spectaculaires et de sentir la gloire de Seigneur. Tout était si spécial ; un endroit plein d’enfants. On pouvait dire qu’il y avait des millions d’enfants là.

On a  vu des enfants de différents âges parce que les Cieux étaient divisés en sections. On a vu un endroit pour les enfants qui avaient entre 2 – 4 années. On a remarqué aussi que dans le Royaume  des Cieux les enfants grandissent et il y avait aussi une école où ils sont enseignés la Parole de Dieu. Les anges sont leurs professeurs et ils enseignent aux enfants des chansons d’adoration et comment glorifier le Seigneur Jésus. 

Quand le Seigneur arriva, on put voir l’immense joie de notre Roi. Même si on ne pouvait pas voir Son visage, on pouvait voir Son sourire qui remplissait  tout l’endroit. Lorsqu’Il entra, tous les enfants coururent vers Lui ! Parmi tous ces enfants, on a vu Marie, la mère de  Jésus Christ sur la Terre. Elle était une belle femme. On ne l’a pas vu sur un trône, ni vit-on quelqu’un qui l’adora. Elle était une femme parmi les autres femmes qui se trouvaient dans les Cieux et tout comme les autres gens sur la Terre, elle a du recevoir le salut. Elle était habillée avec une longue robe blanche avec une ceinture d’or autour de sa taille et ses cheveux coulaient jusqu’à la taille.

Sur la Terre on entendit beaucoup de gens qui adoraient Marie, la mère  de Jésus, mais la Parole de Dieu dit: « Je suis le chemin, la vérité et la vie, personne ne vient chez Mon Père que par Moi » (Jean 14:16). La seule entrée dans le Royaume des Cieux est Jésus de Nazareth.

On a observé aussi qu’il n’y avait pas de Soleil ou de Lune. La Parole de Dieu nous dit dans Apocalypse 22:5 « Il n'y aura plus de nuit; et ils n'auront besoin ni de lampe ni de lumière, parce que le Seigneur Dieu les éclairera. Et ils régneront aux siècles des siècles. »

 Nous avons vu la gloire de Dieu. Il est très difficile pour nous d’expliquer les horreurs que nous avons vu dans l’Enfer, mais il est encore plus difficile d’essayer d’expliquer les choses célestes que nous avons vu et la perfection de notre Créateur.  Pendant que nous étions là, nous avons senti le besoin de courir et voir tout ce que nous pouvions. Nous nous sommes allongés sur l’herbe et nous sentions la gloire de Dieu. Le son du vent léger qui caressait gentiment  nos visages, c’était magnifique. 

Au milieu du ciel on a vu une croix immense faite en pur or. On pense que ce n’était pas un symbole pour l’idolâtrie, mais plutôt un symbole qui montrait que c’est par la mort de Jésus sur la croix qu’on peut entrer dans le Royaume des Cieux.

Nous avons continué notre visite dans le Ciel. C’était passionnant de marcher avec Jésus Christ, notre Seigneur. Dans cet endroit on a pu dire avec certitude qui est le Dieu qu’on sert…Jésus de Nazareth. Sur la Terre, beaucoup de gens croient qu’il y a un Dieu dans les Cieux qui attend attentivement qu’on  commette un péché pour nous punir et nous envoyer dans l’Enfer. Mais cela n’est pas la réalité. Ici on a pu voir l’autre facette de la personnalité de Jésus, Jésus qui est notre ami, Jésus qui pleure lorsqu’on pleure. Jésus est le Dieu d’amour, de compassion et de pitié. Il nous prend dans Ses Mains pour nous aider à continuer sur le chemin du salut. 

Le Seigneur Jésus nous a permis de rencontrer une personne de la Bible. Il s’agit du roi David, le même David mentionné dans la bible. Il était un bel homme, de haute stature, dont le visage reflétait la Gloire de Dieu. Tout le temps que nous avons passé dans le Royaume des Cieux, la seule chose que David a faite c’était de danser, danser, danser et donner tout la gloire et l’honneur à Dieu.

Pour ceux qui lisent ce témoignage, je voudrais dire  que dans la Parole de  Dieu il est écrit dans l’Apocalypse 21:27 « Il n'entrera chez elle rien de souillé, ni personne qui se livre à l'abomination et au mensonge; il n'entrera que ceux qui sont écrits dans le Livre de Vie de l’Agneau. »  Je veux dire aussi que ce sont seulement les braves qui  s’emparent du Royaume des Cieux.

Que Dieu vous bénisse !


--- (5-ième Témoignage) ---

 2 Corinthiens 5:10 « Car il nous faut tous comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu'il aura fait, étant dans son corps ».

Dans le Royaume des Cieux on a vu la Nouvelle Jérusalem dont la Bible nous parle dans Jean 14:2 « Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place. »  On a vu la ville et on y est entré ; c’est une ville réelle et magnifique ! Jésus y alla en avance pour nous préparer ces demeures.

Dans la ville on a vu que devant chaque résidence ou maison il y avait inscrit le nom du New Jerusalempropriétaire. Cette ville n’est pas encore habitée, mais elle est tout prête pour nous. On nous a permis d’entrer à l’intérieur de ces maisons et de voir toutes les choses. Plus tard, lorsqu’on a quitté la ville, on a oublié ce qu’on vient de voir, ces souvenirs se sont effacés. Quand même, on se souvient que les colonnes des maisons étaient plaquées avec des métaux précieux et il y en avait incrustées différents types de pierres précieuses et aussi d’or pur.

L’or de cette ville est exactement comme la Bible le décrit – il est presque transparent et très étincelant. L’or de la Terre ne se compare pas dans lustre et beauté avec celui dans le Ciel.

Apres cela, on a été emporté dans un endroit qui avait beaucoup de récipients. À l’intérieur, il y avait des larmes cristallisées. C’étaient les larmes que les enfants de Dieu ont versées sur la Terre. Ce n’étaient pas des larmes de plainte, mais des larmes versées dans la présence de  Dieu, des larmes de repentance et de gratitude. Dieu garde ces larmes dans le Ciel comme des trésors précieux, comme il est mentionné dans Psaume 56:8 « Tu comptes les pas de ma vie errante; Recueille mes larmes dans ton outre: Ne sont-elles pas inscrites dans ton livre? »

 Nous sommes arrivés à un endroit où il y avait beaucoup, beaucoup d’anges. Dans le Ciel on a vu plusieurs types d’anges, dans cet endroit il y en avait seulement un type spécial. On a vu que Jésus a un tel ange pour chaque personne. Il nous a dit que cet ange va être près de nous pendant notre entière existence. Jésus nous a donne de faire la connaissance des anges qui avaient la mission d’être nos protecteurs personnels. On put voir leurs traits physiques, mais Dieu nous a dit qu’on n’avait pas la permission d’en parler a d’autres gens. On a lu dans Psaume 91:11  « Car il ordonnera à ses anges De te garder dans toutes tes voies ».

Nous sommes arrivés dans un endroit avec beaucoup de casiers qui contenaient beaucoup de fleurs différentes. Quelques unes étaient ouvertes, belles et radiantes, mais les autres étaient plutôt affalées et même fanées. On demanda Jésus ce que ces fleurs représentaient? Il répondit: « C’est parce que la vie de chacun de vous est comme une de ces fleurs ». Il prit dans Ses Mains une des fleurs radiantes et dit: « Cette fleur montre la condition de votre relation avec Moi ». Il lâcha cette fleur et prit une autre qui était pliée et dit: « regardez, cette personne est pliée parce qu’elle subit une épreuve ou une difficulté. Il y a quelque chose dans cette vie qui interrompt la communion avec Moi. Savez-vous ce que Je fais avec ces fleurs lorsqu’elles sont pliées pour les faire de nouveau brillantes et saines ? » Ensuite, Il prit la fleur avec Sa Main et dit « Je verse Mes larmes sur elles et les fais pousser ». Puis, on vit comme d’une façon puissante, cette fleure a commencé à avoir la vie de nouveau, elle poussa et ses couleurs revinrent.

Ensuite, Il prit une de fleures fanées et la jeta dans le feu en disant: « Voila, une personne qui M’a connu, mais plus tard M’a rejeté. Maintenant cette personne meurt sans Moi et est jetée dans le feu. » (Jean 15:5-6)    

Quand on s’éloigna de la on vit au loin un beau château dont personne n’osait s’en rapprocher et on croyait que là se trouvait le trône mentionné dans Apocalypse 22:1 « Et il me montra un fleuve d'eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l'agneau. »  On pense que le château était probablement localisé près de la présence et le trône de Dieu.

Pendant qu’on expérimentait toutes ces choses dans le Royaume des Cieux, on avait une telle grande joie dans nos cœurs et aussi une paix qui surpassait toute connaissance. Philippiens 4:7 « Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus Christ ».  

On comprit ce qu’il est écrit dans 1 Pierre 1:4 «pour un héritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flétrir, lequel vous est réservé dans les cieux » 

 


--- (6-ième Témoignage) ---


Luc 22:30 « afin que vous mangiez et buviez à ma table dans mon royaume, et que vous soyez assis sur des trônes, pour juger les douze  tribus d'Israël. »

Dans cet endroit formidable, Dieu nous a permis de voir la plus belle salle de réception que nous croyions possible dans l’univers. On a vu un trône  gigantesque avec deux chaises d’or pur et pierres précieuses qui n’existent pas sur la Terre. Devant le trône il y avait une table sans fin et sur elle il y avait une couverture blanche. Elle était si blanche qu’on ne pouvait la comparé avec rien sur la Terre. Toutes sortes d'aliments exquis et raffinés ont été mises sur la table. On a vu des raisins grands comme les oranges et le Seigneur nous a laissé d’en goûter. On garde encore le goût de ces fruits autant magnifiques. Mon frère et mon cher ami, vous ne pouvez pas vous imaginer toutes les choses qui sont prêt dans le Royaume des Cieux et ce que le Seigneur a déjà préparé pour vous ! (1 Corinthiens 2:9)

Sur la table, on nous a permis aussi de voir le pain – la « Manne ». C’était le pain de la vie dont la Bible nous parle. On nous a permis d’en goûter et on a aussi savouré beaucoup d’autres choses magnifiques qui n’existent pas sur la Terre.

Ces choses nous attendent et elles font partie de notre héritage incorruptible dans le Royaume des Cieux. Nous allons savourer des aliments exquis et  délicieux lorsque nous recevrons notre héritage dans le Royaume des Cieux. On fut étonné du fait que les chaises étaient mises des deux cotés de la table. Sur ces belles chaises il y avait écrits des noms. Nous avons vu clairement nos noms écrits sur ces chaises, mais ils étaient différents de nos noms sur la Terre. Ils étaient les noms nouveaux que personne d’autre ne connaissait, mais nous-mêmes. (Apocalypse 2:17)

On a été étonné de ce qu’il était écrit dans la Bible: «Cependant, ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis; mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits dans les cieux. » (Luc 10:20) Il y avait une multitude de chaises ! Il y a assez de places pour tous ceux qui veulent venir dans le Royaume des Cieux. Il y avait aussi des chaises qui ont été remué de la table. Cela veut dire qu’il y a des hommes et des femmes qui en ont eu assez de servir Dieu et leurs noms ont été effacés du Livre de la Vie et il leur est refusé de participer au Banquet de Mariage de  l’Agneau.

Dieu nous a permis aussi de voir quelque uns de saints impressionnants dont on lit dans la Bible.  Nous avons été étonnés d’y voir Abraham qui était un aîné, mais pas dans son corps ou son apparence. Il était un aîné par la sagesse qu’il avait. Les cheveux d'Abraham étaient complètement blancs, mais chacun de ses cheveux ressemblait aux filaments de verre ou aux filaments de diamants. Ce qui nous a surpris le plus fut qu'il était encore plus jeune que nous. Dans le Ciel, nous tous rajeunirons et serons jeunes. Nous avons été surpris aussi par ses mots. Abraham nous a dit quelque chose que nous n'oublierons jamais. Il nous a accueilli au Royaume de Ciel et nous a dit que bientôt nous serions dans cet endroit, parce que l’apparition du Seigneur Jésus Christ s’approche vite. 

 


Télécharger au format PDF

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (4)

1. jacques divin 01/07/2011

que celui qui veux le ciel lis ses messages

2. TEBODJE LAGO THEODORE 31/01/2012

Je crois en ses temoignages si edifiants.que le nom du Seigneur soit toujours elevé

3. TEBODJE LAGO THEODORE 01/02/2012

Je loue le SEIGNEUR pour tous ces TEMOIGNAGES qui nous permettent de prendre conscience de la vie après la MORT et de faire le choix pendant qu'il est encore temps.

4. RANDRIAMANDRESY Priscilla 09/05/2012

Loué soit le SEIGNEUR DES SEIGNEURS JÉSUS-CHRIST notre Sauveur. Amen! Merci pour ces merveilleux témoignages.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site